Relire Condorcet pour réduire les inégalités sociales et environnementales – The Conversation – 04/10/2020

Le philosophe des Lumières suggérait d’« opposer le hasard à lui-même » en probabilisant les différents risques qui pouvaient conduire au creusement des inégalités. Les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU pour 2030 sont clairs : « nous sommes déterminés à protéger la planète contre la dégradation ». Et pour cela, il s’agira de « prendre les mesures audacieuses et transformatrices qui s’imposent de toute urgence afin d’orienter le monde sur une voie durable et résiliente ». Dans une interview donnée le 23 septembre 2020 à Carenews, Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale et solidaire auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, indique … Continuer de lire Relire Condorcet pour réduire les inégalités sociales et environnementales – The Conversation – 04/10/2020

La philosophie du temps selon saint Augustin – The Conversation – 22/09/2020

Qui était saint Augustin ? Et comment comprendre sa philosophie du temps ? L’historien de l’Afrique du Nord tardo-antique rencontre à chaque pas la pensée de saint Augustin dont, à l’égale d’Ibn Khaldûn, toute doctrine invoque l’autorité pour s’établir ou se confirmer. Parmi les penseurs qui s’appuient sur ses textes en des sens divers au point d’en être parfois contradictoires, lesquels restent fidèles à l’orientation authentique de sa pensée, et dans quelle mesure ? Pour répondre à cette question, encore faut-il connaître Augustin, son milieu intellectuel et culturel, et sa vision du temps. Regard sur la vie d’Augustin Né le 13 novembre 354 … Continuer de lire La philosophie du temps selon saint Augustin – The Conversation – 22/09/2020

Différencier science et pseudoscience : pas si simple – The Conversation – 21/09/2020

S’il est un enjeu crucial pour l’épanouissement de nos démocraties, c’est bien celui de la lutte contre la désinformation. Dans le contexte particulier de problématiques de nature scientifique – comme le coronavirus, la vaccination ou le réchauffement climatique –, une telle lutte ne peut prendre corps qu’au départ d’un prérequis essentiel : il importe que chacun soit en mesure d’opérer une distinction entre énoncés scientifiques (aux degrés de fiabilité divers) et énoncés pseudoscientifiques (ou, plus généralement, non scientifiques). Une telle faculté ne peut toutefois pas s’exercer « à vide », dans la mesure où il serait douteux que les êtres humains soient dotés … Continuer de lire Différencier science et pseudoscience : pas si simple – The Conversation – 21/09/2020

COVID 19, expérience sociétale à balles réelles – Michel Serres Institute – 01/09/2020

En pensant à Michel Serres qui aurait eu 90 ans aujourd’hui et à Philippe Frémeaux, ancien PDG d’Alternatives Economiques et éclaireur de l’Institut Michel Serres, qui nous a quittés il y a un mois. Une revue de la presse – santé et économie Pendant 6 mois nous avons suivi la presse et centré notre synthèse sur les sujets suivants : l’État comme puissance publique, le marché comme institution, l’économie et le marché, les ressources et les mal-nommées « lois » du marché, l’investissement comme outil de politique publique, mais aussi les instruments permettant de mesurer l’état de démesure de notre monde. L’intérêt de l’avoir fait … Continuer de lire COVID 19, expérience sociétale à balles réelles – Michel Serres Institute – 01/09/2020

Livres. Le confinement qui a « délié notre imaginaire » – L’Humanité -27/07/2020

Le philosophe Bernard Vasseur s’interroge sur ce qu’a révélé la crise sanitaire et les aspirations qui y sont nées. Il y voit grandir l’exigence d’un monde « d’après le capitalisme » que Marx appelait le communisme. Par Vincent Roy, écrivain, éditeur et critique, tenant une chronique littéraire pour L’Humanité Dimanche. Quelles leçons allons-nous tirer de la crise sanitaire et de ses conséquences ? Vers quel monde nous dirigeons-nous ? Vers quel « système » ? Voici les questions posées d’abord par un petit livre pédagogique et précis. Son auteur, Bernard Vasseur, à la suite d’un diagnostic fouillé, propose des pistes de réflexion sérieuses. La … Continuer de lire Livres. Le confinement qui a « délié notre imaginaire » – L’Humanité -27/07/2020

Podcast : Promenons-nous dans le temps, entre philosophie et physique – The Conversation – 10/07/2020

Dans ce premier épisode du podcast « le temps dans tous ses états » nous recevons Étienne Klein pour tenter de définir notre sujet de discussion : le temps et réfléchir à l’avenir. L’année 2020 a vu notre planète s’arrêter, notre présent, bouleversé. Et si c’était le moment de réfléchir à nos futurs ? Le podcast « le temps dans tous ses états » a été pensé pour réfléchir à la notion de temps grâce aux scientifiques du CEA, entre philosophie, biologie, physique et même science-fiction. Dans ce premier épisode, nous recevons Étienne Klein pour tenter de définir notre sujet de discussion : le … Continuer de lire Podcast : Promenons-nous dans le temps, entre philosophie et physique – The Conversation – 10/07/2020

Elsa Dorlin, philosophe du muscle – France Culture – 09/06/2020

Quel a été le fait marquant de la période de confinement ? Pour la philosophe Elsa Dorlin, ce sont les violences policières. Elle a écrit sur la race, le féminisme mais aussi la violence : ressource vitale qui subsiste quand on n’a plus rien, quand on n’est plus rien, même plus un un sujet de droit. Etre philosophe, est-ce un métier ? est-ce une vocation ? Comment se fabrique un concept ? Et quel est le rôle du philosophe dans la cité ? L’invitée du jour : Elsa Dorlin, philosophe, professeure de philosophie à Paris-8 Urgence à penser la violence Le fait de se situer … Continuer de lire Elsa Dorlin, philosophe du muscle – France Culture – 09/06/2020

La pandémie nous éclaire sur nos frustrations permanentes – Courrier International – 23/05/2020

La technologie et l’accélération de nos vies quotidiennes nous ont éloignés de toute sensation d’ennui, que le philosophe allemand Schopenhauer, au XIXe siècle, estimait pourtant fécond pour échapper à la frustration permanente et s’ouvrir à la création. “Pessimisme” et “existentialisme”. Deux mots qui peuvent résumer la pensée d’Arthur Schopenhauer. Et deux notions qui se révèlent fort utiles pour lever le voile et dissiper les a priori sur des sentiments aujourd’hui trop souvent niés, caricaturés, vilipendés. Plus que la tristesse ou la défaite, c’est l’absurde de l’existence qu’a voulu souligner l’existentialisme des XIXe et XXe siècles en Allemagne et en France. Le XXIe siècle, ses grandes idées de … Continuer de lire La pandémie nous éclaire sur nos frustrations permanentes – Courrier International – 23/05/2020

Penser l’après : Le Covid-19 pousse les scientifiques hors de leurs laboratoires – The Conversation – 22/05/2020

Les incertitudes sont inhérentes à la science et à nos vies – particulièrement en temps de crise. Un nouveau contrat émerge entre science et société. Les chercheuses et les chercheurs qui contribuent chaque jour à alimenter notre média en partageant leurs connaissances et leurs analyses éclairées jouent un rôle de premier plan pendant cette période si particulière. En leur compagnie, commençons à penser la vie post-crise, à nous outiller pour interroger les causes et les effets de la pandémie, et préparons-nous à inventer, ensemble, le monde d’après. « Ce soir, je partage avec vous ce que nous savons et ne savons … Continuer de lire Penser l’après : Le Covid-19 pousse les scientifiques hors de leurs laboratoires – The Conversation – 22/05/2020

« Comment la crise nous inspire pour manager autrement ? » – Entreprise en Marche – 16/05/2020

Cette crise du Covid-19 chamboule nos modes de pensées et nos pratiques managériales. Quid de l’«après» ? Tout redeviendra-t-il comme avant ? Comment gérer l’après-crise et saisir cette opportunité pour transformer durablement la gestion de nos organisations? C’était la thématique de notre premier webinaire organisé le 15 mai dernier. Le 15 mai dernier avait lieu le premier webinaire organisé par Entreprise en Marche, le projet d’innovation managériale coordonné par l’UWE, né en 2018 grâce au soutien de la Wallonie et des Pôles de compétitivité wallons. «Nous avions prévu à la base d’organiser un événement « physique » début mai avec un orateur … Continuer de lire « Comment la crise nous inspire pour manager autrement ? » – Entreprise en Marche – 16/05/2020

Du bon usage de Michel Foucault en temps de crise sanitaire – Agora Vox – 07/05/2020

Michel Foucault et la « biopolitique » – Le blog de Robin Guilloux Michel Foucaul, Histoire de la sexualité 1) La volonté de savoir – 2) L’usage des plaisirs 3) Le souci de soi – 4) Les aveux de la chair, NRF Editions Gallimard, Bibliothèque des Idées. « Le pro… http://lechatsurmonepaule.over-blog.fr/2017/11/michel-foucault-et-la-biopolitique.html Le terme « biopolitique » est un néologisme utilisé par Michel Foucault pour identifier une forme d’exercice du pouvoir qui porte, non plus sur les territoires mais sur la vie des individus. Il relève que ce nouveau type de pouvoir, mis en place à partir du XVIIIème siècle s’exerce sur le corps et sur la … Continuer de lire Du bon usage de Michel Foucault en temps de crise sanitaire – Agora Vox – 07/05/2020

« La liberté n’est que l’ignorance des causes qui nous déterminent » – France Culture – 04/05/2020

Plongeons à Amsterdam au 17ème siècle en compagnie de Spinoza, auteur de l’ »Éthique » et penseur novateur du concept de liberté, à l’encontre d’une certaine intuition que nous pourrions avoir de cette dernière. La liberté serait-elle plutôt une libération ? Est-ce la connaissance qui nous libérera? Baruch Spinoza naît le 24 novembre 1632 à Amsterdam dans une famille de commerçants juifs portugais. Il est l’auteur de plusieurs traités politiques et de l’Ethique, un livre qui se déploie en cinq parties traçant lentement, pas à pas, le chemin vers la vérité, c’est à dire vers la libération. Son oeuvre, comme toutes les … Continuer de lire « La liberté n’est que l’ignorance des causes qui nous déterminent » – France Culture – 04/05/2020

L’expérience de la catastrophe – France Culture – 02/05/2020

Le mot « catastrophe » est d’origine cent pour cent grecque. C’est Rabelais qui, en 1564, l’a introduit dans la langue française pour simplement désigner un bouleversement se produisant par renversement – ou par retournement – d’une situation. Mais à la Renaissance, le terme n’allait pas tarder à désigner tout à fait autre chose : la destruction, la calamité, le désastre, le cataclysme. Les catastrophes semblent humainement absurdes, impossibles même lorsqu’elles sont en train d’avoir lieu, ce qui ne les empêche pas de surgir régulièrement, suscitant chaque fois la stupeur et l’effroi. Elles défigurent la pensée, l’annulent même. Elles produisent … Continuer de lire L’expérience de la catastrophe – France Culture – 02/05/2020

Étrangers à nous-mêmes et aux autres. Avec Judith Butler, François Heran, Paul B. Preciado… – France Culture – 27/04/2020

« Serons nous à la hauteur de ce défi civilisationnel et des leçons fondamentales de cette crise sanitaire sans précédent  ? » C’est la question que pose la journaliste Cécile Daumas dans son éditorial présentant le numéro 2 de Bulb, la revue numérique des idées de Libération. L’homme n’est pas une île autosuffisante, et c’est dans la relation à l’autre qu’il trouve sa survie, son salut. Or, cette relation aujourd’hui se trouve altérée et assaillie de toutes parts. Etrangers à nous-mêmes Pour commencer, nul ne peut entretenir de rapports humains si ses propres facultés sont altérées. Dans une tribune parue dans Le Monde, le sociologue Didier Lapeyronnie compare le coronavirus à un … Continuer de lire Étrangers à nous-mêmes et aux autres. Avec Judith Butler, François Heran, Paul B. Preciado… – France Culture – 27/04/2020

François de Smet : « Nous avons besoin de catastrophes pour nous rendre compte de la plus-value du Nous  » – France Culture – 21/04/2020

Coronavirus, une conversation mondiale |Depuis Bruxelles, le philosophe belge François de Smet constate que la crise sanitaire nous oblige à dépasser notre « trop-plein » d’individualisme. Mais pour combien de temps ? Le métro bruxellois, 13 avril 2020• Crédits : Nicolas Landemard / Le Pictorium – Maxppp Face à la pandémie de coronavirus, Le Temps du Débat avait prévu une série d’émissions spéciales « Coronavirus : une conversation mondiale » pour réfléchir aux enjeux de cette épidémie, en convoquant les savoirs et les créations des intellectuels, artistes et écrivains du monde entier. Cette série a dû prendre fin malheureusement après le premier épisode : « Qu’est-ce-que nous fait l’enfermement ? ».  Nous avons donc … Continuer de lire François de Smet : « Nous avons besoin de catastrophes pour nous rendre compte de la plus-value du Nous  » – France Culture – 21/04/2020

Quelles leçons philosophiques pouvons-nous retirer de la crise sanitaire ? (X.Pavie – K.brozek) – LinkedIn – 15/04/2020

Quand le monde fait face à une réalité qui le dépasse, quand la vie des êtres humains est en jeu, les questions d’ordre philosophique refont surface. Ainsi cette période de peur, de panique et d’angoisse oblige à remettre la pensée au centre de notre quotidien. Le questionnement qui apparaît à l’occasion de ce genre de situation est le quotidien des philosophes qui, depuis au moins 2500 ans, interrogent le monde, s’en étonnent, et veillent à trouver des réponses dans la science.  S’essayer à penser ce qui se déroule sous nos yeux. Le questionnement pour comprendre le monde est intrinsèque aux … Continuer de lire Quelles leçons philosophiques pouvons-nous retirer de la crise sanitaire ? (X.Pavie – K.brozek) – LinkedIn – 15/04/2020

Agriculture : renouer avec le vivant – INREES – 16/04/2020

Sans qu’ils en aient toujours conscience, je pourrais presque parler, en les écoutant, « d’agrosophie » au même titre qu’il existe une « philosophie ». Une sagesse et une manière de vivre, marquées par leur métier au fil des années, le rythme quotidien des saisons et le lien avec la nature. Et c’est à mon sens, bien plus que le « bon sens paysan » dont on entend si souvent parler. Renouer avec le Vivant est sans doute le défi du 21ème siècle… Aussi, peut-on imaginer une nouvelle alliance entre agriculture et spiritualité ? En partant de son travail de … Continuer de lire Agriculture : renouer avec le vivant – INREES – 16/04/2020

Roger-Pol Droit : « Le confinement est une expérience philosophique gigantesque » – France Culture – 30/03/2020

Le confinement qui nous est infligé nous donne une leçon d’humilité, nous incite à la remise en cause et nous rappelle notre fragilité. Mais ce repli sur soi ne doit pas nous couper des autres, de nos aînés, nous dit le philosophe. Nous devons entretenir le lien fondamental qui nous unit. Dans le huis-clos que nous impose ces journées d’isolement, nous sommes confrontés à nous-même. Notre vie habituellement débordante d’activités se fige. Saisissons ce moment, propose Roger-Pol Droit, pour réfléchir et repenser notre rapport à la vie quitte à plonger dans un ennui qui sera, au bout du compte, salutaire. … Continuer de lire Roger-Pol Droit : « Le confinement est une expérience philosophique gigantesque » – France Culture – 30/03/2020

Face au coronavirus, nous devons passer de la peur à l’espoir – El Espectador (Courrier International) – 30/03/2020

Avec cette pandémie, la Terre nous envoie un message. Mais il faut regarder notre effroi droit dans les yeux et en tirer des leçons d’espérance pour le nouveau monde qui vient, estime ce poète et romancier colombien. On dirait des choses qui n’arrivent que dans les contes. Soudain, on doit rester bouclé chez soi, consommer ce qui est indispensable, craindre les contacts. Les écoles et les commerces ferment, les spectacles sont annulés, les usines paralysées. En un instant, les économies plongent, les monnaies s’effondrent, les transports s’interrompent. Qu’essaie de nous dire la Terre ? La dernière grande pandémie, celle de la … Continuer de lire Face au coronavirus, nous devons passer de la peur à l’espoir – El Espectador (Courrier International) – 30/03/2020

Les pandémies, maladies de l’économie mondialisée – Le Devoir – 28/03/2020

Deux fois par mois, Le Devoir lance à des passionnés de philosophie et d’histoire des idées le défi de décrypter une question d’actualité à partir des thèses d’un penseur marquant. La crise planétaire provoquée par l’arrivée de la COVID-19 frappe de plein fouet le monde capitaliste dans lequel nous vivons : les Bourses s’effondrent, le chômage risque de devenir endémique et dans plusieurs pays les paiements d’hypothèque sont suspendus. Les banques centrales, déjà éprouvées par la crise systémique de 2008, semblent être à court de solutions, tout comme nos gouvernements. Bref, la crise sanitaire pourrait avoir de graves répercussions sociales et économiques et … Continuer de lire Les pandémies, maladies de l’économie mondialisée – Le Devoir – 28/03/2020

Pour comprendre la psychologie d’une population travaillée par une épidémie… – L’Obs – 27/03/2020

Dans « La Peur en Occident », paru en 1978, l’historien Jean Delumeau reconstituait minutieusement les effets sociaux de la pandémie : rumeurs, déni, recherche de fautifs. Un texte vertigineux. Le grand historien des religions Jean Delumeau nous a quittés au début de l’année. Il aurait certainement été fasciné par la pandémie de coronavirus, tant celle-ci fait écho à ses travaux sur les épisodes de peste ou de choléra. Dans son livre « La Peur en Occident », publié en 1978, il s’attardait longuement sur les conséquences sociales des épidémies. Bien sûr, il faut se garder des parallèles historiques douteux (« les anciens tableaux, qu’on veut faire entrer de … Continuer de lire Pour comprendre la psychologie d’une population travaillée par une épidémie… – L’Obs – 27/03/2020

Nous ne sommes pas accoutumés au recueillement (N.Grimaldi) – France Culture – 18/03/2020

Alors que les Français vivent confinés chez eux depuis ce mardi 17 mars, comment tenir psychologiquement, philosophiquement ? Et que révèle cette situation de notre rapport aux autres et à nous-mêmes ? Pour répondre à ces interrogations, Florence Sturm est allée chercher l’éclairage du philosophe Nicolas Grimaldi. Cet ancien professeur à la Sorbonne a consacré la plupart de ses ouvrages à élucider nos expériences de la subjectivité. Il interroge notre rapport à la crise sanitaire actuelle et au confinement, avec le regard très particulier de celui qui vit lui-même « comme un trappiste cloîtré », dans l’ancien sémaphore de Socoa sur la Côte Basque. Il y réside depuis 1968, … Continuer de lire Nous ne sommes pas accoutumés au recueillement (N.Grimaldi) – France Culture – 18/03/2020