Face au virus : puissance et impuissance du politique – France Culture -19/04/2020

Au programme de ce 2e numéro de L’Esprit public version confinée : le Covid-19 un test de puissance et d’impuissance pour les Etats et ceux qui les dirigent. Avec, pour en débattre, les journalistes Sylvie Kauffmann et Gérard Courtois, le géopolitologue Thomas Gomart et l’essayiste Philippe Manière.

Le 11 mai est en France notre nouvel horizon : le début de notre déconfinement : pas du tout le grand soleil après un ciel d’orage, mais plutôt un brouillard qui deviendrait juste un peu moins épais. Car au fond lundi soir ce qu’ont observé 36 millions de téléspectateurs français c’est un président de la république qui reconnaissait implicitement ne pas TOUT savoir sur la suite : ne pas savoir si la décrue épidémique observée ces derniers jours est irréversible, ne pas savoir si les personnes contaminées sont ensuite définitivement immunisées, ne pas savoir si les enfants sont porteurs ou non du virus…

Ne pas TOUT savoir… et devoir néanmoins  prendre des décisions politiques, afficher l’assurance du chef, la continuité de l’Etat, confronté à une crise sanitaire mais aussi à une crise économique déjà vertigineuse, qu’il s’agisse des chiffres de la récession, de ceux du chômage ou des déficits. Vertigineuses aussi les aides publiques dans les pays comme le nôtre où l’Etat dit providence doit tenir ses promesses, par la prise en charge des salaires avec le mécanisme du chômage partiel (9 millions de salariés), des plans de sauvegarde, des suppressions ou des reports de charges.

Le COVID, expérience d’un désarroi : sanitaire, économique, politique… Le globe se découpant désormais en deux grandes catégories : ceux qui ont déjà vécu de grandes vagues épidémiques et en ont tiré les leçons: les pays d’Asie du Sud-Est, starisés comme jamais, Corée du Sud, Singapour, Taïwan fortes de leurs expériences du SRAS et du MERS-coronavirus, et capables de dégainer masques, tests et stratégies de traçage. Et puis l’autre catégorie : ces régions du globe qui n’ont jamais vécu pareille épidémie, du moins au XXIe siècle : l’Europe et l’Amérique. Deux continents frappés donc plus fort par un virus mettant à nu les forces et les faiblesses des Etats.

Bref, le COVID 19 : un test de puissance et d’impuissance pour les Etats et ceux qui les dirigent, confrontés à la pression populaire de l’ère des réseaux sociaux sur le thème : ne nous montrez pas trop que vous ne savez pas, soignez-nous, ne nous laissez pas mourir à une époque où ne supportons plus l’idée de notre finitude, prenez-nous en charge… et redoutez que ne reviennent nos colères confinées.

Coronavirus, une Conversation Mondiale – Emmanuel Laurentin

Emmanuel Laurentin vient présenter des morceaux choisis de la « Conversation mondiale » qu’il fait vivre en ce moment avec son équipe du Temps du Débat : des intellectuels de tous les continents nous envoient leurs regards et leurs réflexions sur la période historique que nous vivons.

Il nous parle aujoud’hui de deux textes, l’un sur la Mauritanie, écrit par l’anthropologue Abdel Wedoud Ould Cheikh, et un autre du cinéaste allemand Volker Schlöndorff, tous deux visibles sur le site de France Culture.

 

 

Source : Face au virus : puissance et impuissance du politique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.