COVID-19 : les newsletters s’adaptent à la crise  – Meta-media – 17/04/2020

Par Mathilde Floc’h et Laure Delmoly, MediaLab, France Télévisions D

Début avril 2020, près de 3,5 milliards de citoyens étaient confinés. Face à cette situation inédite le besoin de s’informer, tant sur les avancées médicales et les mesures officielles en cours que sur la vie en confinement n’a jamais été aussi important.

Pour renseigner les lecteurs sans pour autant les inonder de nouvelles anxiogènes (19 000 articles français sont consacrés au COVID-19 chaque jour selon l’étude Tagaday réalisée pour le JDD), les médias dépoussièrent le format Newsletter. Ils y proposent une curation éditoriale de l’actualité : bilans quotidiens sur le virus mais également conseils pratiques et ressources en ligne pour supporter le confinement. 

L’accompagnement quotidien des lecteurs durant cette épreuve est un moyen pour les médias en ligne de restaurer un lien de confiance mis à mal ces dernières années.

Informer quotidiennement sur la propagation du virus

Les médias anglo-saxons ont lancé des newsletters pour la plupart quotidiennes. Coup d’oeil sur les Etats-Unis :

  • Pour un suivi général de l’actualité  :

Le New York Times a libéré l’accès à tous ses contenus liés au Covid-19 et créé une newsletter quotidienne : “Coronavirus Briefing”. Celle-ci couvre les avancées de la lutte contre le virus et résume à l’aide d’une carte (pour les Etats-Unis) et de sa rubrique “Hotspot” (pour le reste du monde) la progression de ce dernier. Son style épuré la rend très agréable à lire. Les rubriques “What Can You Do” et “What you’re doing” renforcent le lien entre lecteurs et journalistes, puisque des conseils pour supporter le confinement et des témoignages sur la façon dont chacun vit ce dernier y sont relayés (“comment tenir un journal”, “réussir à gérer ses crises d’angoisses”…)

Source : New York Times

Le Washington Post a également développé sa lettre quotidienne Coronavirus Update, afin de mieux couvrir l’épidémie en cours. Après de courts paragraphes éditorialisant les infos les plus récentes, une sélection des articles importants et des actualisations livede la lutte contre le virus. Un graphique rend compte du nombre de décès survenus aux Etats-Unis, et chaque jour la newsletter lutte contre la désinformation en répondant à la question d’un lecteur (“Pourquoi la bière corona et le virus ont ils la même nomenclature ?”)

Dans la même optique, le LA Times a renommé sa newsletter Santé et Science “Coronavirus Today”, et y dresse tous les soirs de la semaine un tableau de la situation. La lettre relaie des témoignages, des informations de santé publique, et propose une curation des articles les plus importants. Elle comprend également l’envoi par le journal chaque samedi d’une sélection des meilleurs articles de la semaine sur le sujet.

  • Pour un regard global sur les conséquences de la pandémie :

La newsletter de Quartz Need to Know : Coronavirus (envoyée plusieurs fois par semaine) cherche à nous faire comprendre les retombées de la pandémie sur l’économie mondiale, ainsi que sur la santé, les industries et les marchés, la vie politique et nos modes de vie. Pour plus d’informations géopolitiques, le think tank d’affaires internationales Chatam House a sorti sa newsletter quotidienne Stay Updated on COVID-19, dans laquelle il réfléchit à l’impact de la pandémie à une échelle globale, tant sur la santé mondiale, que sur l’économie et les relations internationales.

Source : Quartz

  • Pour contrer les fake news :

CNN a innové en lançant une newsletter quotidienne plus spécifique, dédiée à la lutte contre la désinformation, dans laquelle des experts décodent le vrai du faux : “Fact VS Fiction”.

  • Pour comprendre comment le secteur numérique et technologique s’organise face au virus : 

La newsletter du MIT Technology Review intitulée “Coronavirus Tech Report” est envoyée plusieurs fois par semaines. Très complète, elle alterne entre des articles de fond ( “Les six choses que la Californie devra faire pour relancer son économie après la pandémie” ) et des liens vers des articles plus spécifiques. Elle porte également un regard expert sur les nouveaux outils technologiques émergeant dans la lutte contre le virus.

  • Pour prendre conscience de l’impact du COVID-19 sur les communautés noires aux Etats-Unis :

La newsletter quotidienne Coronavirus News For Black Folks vient d’être lancée par la journaliste Patrice Peck (ayant notamment travaillé pour le HuffPost Black VoicesCNNThe New York Times, et BuzzFeed). Il est ici question de la façon dont le virus impacte les communautés noires (aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde). C’est une initiative provenant du constat que ces populations sont particulièrement impactées par le COVID-19, notamment aux Etats-Unis. Les inégalités sociales et économiques auxquelles les communautés noires sont confrontées compliquent leur accès aux systèmes de santé, et les rendent plus vulnérables au virus.

En France :

  • Les médias nationaux sont nombreux à utiliser le format Newsletter :  Le Parisien a été le premier à proposer une newsletter intitulée Coronavirus : l’essentiel à savoir, et designée par Datagif. Elle fournit un point sur la lutte contre le COVID-19 tous les jours à midi. On y retrouve des interviews, des témoignages, les dernières évolutions de la pandémie et ses conséquences en France et dans le monde. Le Figaro envoie sa newsletter  “Coronavirus, ce qu’il faut savoir” chaque soir à 20 heures. Le journal y fournit les derniers chiffres officiels, propose une carte évolutive de la propagation de la maladie en France, et répond aux questions des lecteurs. Bonus : on reçoit également une sélection des articles du jour.
  • La presse quotidienne régionale n’est pas en reste, notamment Ouest-France ( “Newsletter coronavirus” ) et surtout Nice-Matin qui innove d’un point de vue éditorial en choisissant de parler de la quarantaine en Italie (trois fois par semaine). – un résumé des initiatives prises là-bas et qui pourraient nous inspirer en France.

En Suisse  :

Heidi News a transformé sa newsletter Science en “Le Point Coronavirus”. C’est un bilan pointu et très ciblé de l’actualité sanitaire. Du reportage dans les coulisses des hôpitaux zurichois au récit d’un pneumologue mobilisé, l’accent est mis sur le combat des blouses blanches, et la façon dont les soignants et les hôpitaux vivent l’épidémie (en Suisse et dans les territoires voisins). Avec un design rouge et noir, la newsletter est agréable à lire, composée d’un long article de fond (reportage ou interview) et d’infos plus générales.

Source : Heidi News

 

Fournir des infos pratiques et ressources en ligne pour mieux vivre le confinement

  • Conseils pratiques 

Pour s’occuper en famille, Le Parisien propose tous les jours depuis le début du confinement un Guide du confiné, une mine d’activités pour apprendre et/ou se détendre en famille (films, séries, recettes de cuisines, visites virtuelles de musées…)

L’Express a adapté son offre lifestyle Le Dix, aux nouveaux besoins liés au confinement (faire du sport quotidiennement, occuper ses enfants, cuisiner sain et calmer ses angoisses…)

  • Des newsletters culturelles ont vu le jour : 

Le magazine Society propose tous les matins Confiné.e.s, un mix d’informations réconfortantes. La newsletter mêle infos culturelles, actualités COVID-19, et astuces pour supporter le confinement. Ponctuée de jeux, de playlists et d’illustrations, c’est un concentré de bonnes ondes pour bien démarrer la journée. 

Source : Society. Illustrateur : Hector De la Vallée

Revus & corrigés a sorti une newsletter quotidienne pour cinéphilesRevus & confinés . Les films et articles recommandés font écho à un thème, qui change chaque matin : “Destination Lune”, “Le Jazz”, “A la conquête de l’Est”…

France Culture propose une sélection d’émissions à écouter le week-end dans sa newsletter La Session de rattrapage. La station de radio a également lancé Culture maison (du lundi au vendredi à 10h30) :  un.e producteur.rice ou un productrice  y présente un objet culturel de son choix, accessible en ligne gratuitement. Tewfik Hakem (Le Réveil culturel) proposait ainsi récemment de relire « Les Mille et Une Nuits », tandis que Perrine Kervran (La Série Documentaire) recommandait l’exposition virtuelle “Faces of Frida”.

Côté anglo-saxon, le New York Times a créé “At Home”, un guide – à mi-chemin entre newsletter et page de tag – pour s’occuper à la maison.

Répertorier les initiatives positives liées à la pandémie

Certaines lettres choisissent un angle plus positif pour informer sur la pandémie de façon constructive.

Le collectif Antidotes (un groupement de journalistes spécialisés dans le journalisme de solutions) conçoit une newsletter une fois par mois, complétée chaque vendredi d’un “fil good” à dérouler : au creux d’un tweet et d’un post facebook, on découvre une sélection d’articles inspirants et d’initiatives citoyennes liés à la lutte contre le Covid-19.

Collectif Antidotes@Antidotes_fr

📣C’est vendredi, c’est [LE FIL GOOD] ! Le coronavirus occupe encore toute l’actualité. Dans notre sélection d’articles cette semaine, continuons d’explorer les pistes pour faire face à cette crise. Des initiatives citoyennes aux différentes stratégies sanitaires. Bon week-end !

Voir les autres Tweets de Collectif Antidotes

So Presse et Ulule ont également imaginé So Good, un média qui met en avant tous les vendredis dans une newsletter, « des personnes ou des collectifs qui prennent desinitiatives ou tentent des choses pour lutter contre le Coronavirus et limiter son impact sur notre société ».

Usbek & Rica a  lancé la newsletter quotidienne  : « Seuls ensemble »Tournés vers le futur, les articles s’interrogent sur le monde post-pandémie, dont les contours se dessinent dès à présent.

20 minutes recense tous les midis  « Restez positifs chez vous » les meilleures initiatives solidaires et les signes encourageants en matière de lutte contre le Covid-19.

Restaurer un lien de confiance avec le lecteur durant cette épreuve

Retenant l’attention des lecteurs durant plus de 10 secondes pour 48% d’entre eux(d’après une étude publiée en 2014 par l’éditeur de solutions logicielles d’emailing Sarbacane), la newsletter est très appréciée des journalistes car elle peut être personnalisée, alliant ainsi pertinence et de créativité. Elle fournit aux lecteurs un ”supplément d’âme” appréciable dans une crise sanitaire qui ne fait qu’accentuer l’infobésité.

Si les newsletters traitant du Covid-19 sont généralement gratuites, d’autres payantes semblent profiter de la crise actuelle. Une analyse portant sur plus de 500 éditeurs de newsletters clients de PowerInbox a récemment révélé que ces derniers ont généré 24% de revenus supplémentaires durant les dernières semaines de mars (12-23 mars)

 

Dans ce contexte inédit, des enjeux refont surface, dont celui de l’amélioration du lien de confiance entre lecteurs et médias, alors qu’en janvier 2020 seuls 46% des français jugeaient les infos diffusées par la presse écrite crédible (Baromètre Kantar 2020 de la confiance des Français dans les médias)L’épidémie de Covid-19 pourrait être à la fois une nouvelle épreuve pour le secteur de la presse, et l’occasion de renouer avec les citoyens.

Crédit Photo : Unsplash

Source : COVID-19 : les newsletters s’adaptent à la crise  | Meta-media | La révolution de l’information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.