Le Covid-19 peut ouvrir la voie à d’autres façons d’agir et de penser en entreprise – Les Echos Executives – 16/04/2020

Chronique La pandémie de Covid-19 a un impact dramatique sur l’économie mondiale. Le département de recherche économique d’Euler Hermes s’attend à une récession très forte au premier semestre 2020, sans doute suivie d’une reprise en forme de U. Le nombre de faillites devrait augmenter de plus de 14 % à travers le monde en 2020 et plus de 65 millions de salariés pourraient avoir besoin de mesures de soutien juste au sein de l’Union européenne.

Nous n’avons jamais connu une telle situation. Aucune entreprise, aucun dirigeant, aucune industrie et aucun gouvernement n’est épargné par le phénomène incontrôlable du Covid-19. De façon spectaculaire, la fragilité des entreprises et de notre monde a été révélée au grand jour.

Mais ensuite ? Les conséquences de cette crise vont-elles marquer durablement le monde des affaires ? Au-delà de l’aspect économique, allons-nous assister à un changement de paradigme dans la manière dont les entreprises conçoivent la transformation de leurs activités, leurs stratégies et leurs priorités ?

Renforcer le sens des actions

A tout le moins, les organisations vont sûrement être amenées  à réévaluer leurs liens de dépendance avec leur écosystème ainsi que les niveaux de risque à tous les échelons . Des décisions seront prises pour modifier ou sécuriser les circuits d’approvisionnement et de distribution. Il n’est pas exclu que des circuits plus courts soient mis en place, par exemple, et que la pertinence de l’offshore soit revue. La France et l’Europe pourraient ressortir renforcées avec une relocalisation de certains emplois.

Est-ce que les moteurs traditionnels de la société capitaliste – productivité, profit et croissance – eux aussi seront questionnés ? Des recherches menées, l’année dernière, ont suggéré que les jeunes générations adhéraient moins aux valeurs capitalistes.  Sera-t-il temps après cette crise, pour les entreprises, de se mettre en phase avec les mouvements sociétaux pour séduire les jeunes générations et renforcer le sens dans leurs actions avec une vision sociétale et un impact long terme renforcé ?

La solidarité, bientôt une valeur forte du monde des affaires ?

On observe déjà, à l’échelle nationale, que l’état d’urgence sanitaire encourage les valeurs de solidarité et de bienveillance, individuelles comme institutionnelles. On voit des personnes faire les courses pour leurs voisins, des réseaux de soutien pour les personnes seules sont mis en place, les services de soins et d’urgence sont reconnus à leur juste valeur. Nous voyons certains gouvernements travailler main dans la main, des institutions ou des pays unir leurs forces pour lutter contre la pandémie et trouver des solutions. L’Europe doit montrer son unité pour en sortir renforcée ou à défaut elle sera tristement affaiblie. Ce même sentiment de solidarité qui s’est manifesté lors des attaques terroristes, durant le mouvement #metoo ou lors des récents feux de brousse en Australie.

Il est possible que la notion de solidarité devienne une valeur forte dans le monde des affaires également. On voit bien collaborer des acteurs jusqu’alors en concurrence. Des entreprises pharmaceutiques unissent leurs forces pour trouver un vaccin le plus rapidement,  des entreprises de tous pays ont arrêté leur production habituelle afin de fabriquer des ventilateurs, du gel désinfectant et des masques médicaux.

Adoption de normes communes environnementales, sociales et de gouvernance

Notre secteur, celui de l’assurance-crédit prend également des mesures. En France, ses acteurs se sont mobilisés récemment, avec le gouvernement, pour réactiver des dispositifs de soutien dits « CAP » avec une enveloppe globale de 12 milliards d’euros afin d’aider les entreprises à survivre à l’impact du blocage économique. En Allemagne, les assureurs crédit et le gouvernement collaborent pour garantir le versement d’indemnités à hauteur de 30 milliards d’euros

Ces relations plus étroites et harmonieuses entre des acteurs constituent les prémices de ce qui pourrait être mis en place après la pandémie. Les entreprises ne pourront plus continuer à être passives sur les sujets qui demandent une approche collective. Alors l’adoption de normes communes environnementales, sociales et de gouvernance pourrait s’accélérer.

Repenser les façons d’agir

Plus cette crise se prolonge et plus les conséquences sur la vie « normale » seront importantes. L’histoire nous apprend que des chocs aussi massifs déclenchent des mutations importantes par la suite. Pour la crise du Covid-19, cela pourrait être synonyme d’une transformation des entreprises à plusieurs niveaux, car tous les secteurs sont obligés de repenser leurs façons d’agir. Il est certain qu’il y aura un « avant » et  un « après » le Covid-19 , mais il reste à déterminer comment cet avenir se présentera exactement.

Pour préparer l’après, les entreprises doivent s’adapter, anticiper les changements, accélérer leur transformation, en cela, préserver,  voire renforcer, leur capacité à innover est fondamental . En effet, il ne suffit pas de réussir à traverser cette crise sans précédent mais surtout il est capital de pouvoir être paré au nouveau monde de l’après Covid. Souhaitons qu’il soit plus solidaire et plus européen.

Virginie Fauvel est directrice de la transformation et directrice pour la région Amériques chez Euler Hermes

Source : Le Covid-19 peut ouvrir la voie à d’autres façons d’agir et de penser en entreprise, Transformation digitale – Les Echos Executives

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.